A propos des sonars de pêche

Simrad fabrique depuis plus de 50 ans des sonars performants et de haute technologie afin de permettre une pêche plus efficace.

Les techniques de pêche n'ont cessé d'évoluer sur les 50 dernières années pour devenir de véritables prouesses de technologie. Grâce à des idées et à une innovation permanente Simrad a pu aniticiper les besoins des pêcheurs et rester à la pointe de tous ces changements technologiques. On pouvait affirmer il y a cinquante an que les poissons étaient à l'abris. Aujourd'hui en revanche, grâce à l'aide de Simrad on peut les attraper avec beaucoup plus de facilité, permettant ainsi améliorer la rentabilité et de rendre le travail du pêcheur moins stressant. Les technologies avancées de Simrad ont transformé le monde de la pêche et continuent d'ouvrir la voie grâce au développement constant de ses sonars, sondeurs et outils de visualisation de prises.

Au début...

Le sonar (acronyme de Sound Navigation and Ranging) a fait ses débuts en tant qu'outil militaire de la seconde guerre mondiale. Il portait en effet à l'origine le nom de ASDIC, ou Anti-Submarine Detection Investigation Committee. Il était destiné à repérer les sous-marins ennemis et à les détruire. Ce n'est qu'en 1953, suite à un accord avec l'institut de Recherche Marine de Bergen en Norvège que le sonar fut utilisé autrement que pour des fins militaires. Les techniciens de Simrad ont été chargé de commercialiser cet ancien outil militaire et étaient sur le point de révolutionner le monde de la pêche. Une question persiste cependant sur l'existence du sonar dans le monde de la pêche si les techniciens Simrad avaient échéoué.

Le premier navire équipé: le "Ramoen"

Les techniciens Simrad avaient besoin de tester le sonar sur le terrain et ce chalutier norvégien offrait toutes les conditions nécessaires. Le sonar actif capable d'emmettre et de recevoir étaient une toute nouvelle technologie au temps du "Ramoen", c'est pourquoi le premier sonar était encombrant, cher et pas vraiment facile à manipuler.

Ramoen: le premier navire équipé d'un sonar

Le ”Ramoen” fut cependant un véritable succès car sans lui, les techniciens n'auraient jamais créé le sonar manuel Basdic. En 1955 il devient le sonar le plus répandu à bord des navires. Plus de 5000 unités ont été vendues et certains des premiers aeptes l'utilisent toujours aujourd'hui, témoin de la qualité des produits fabriqués par simrad.

Un sonar pour tous

Ce n'est qu'en 1959 que Simrad fit du sonar une véritable viabilité commerciale. Le ”Silde ASDIC” ("Silde" signifiant hareng en norvégien) devient si populaire qu'il fut même accusé d'épuiser la ressources de harengs en mer du nord!!

Avec le succès du Sild ASDIC, le coût du sonar devint un aspect essentiel pour les futurs systèmes développés par Simrad. En plus de l'innovation le coût devint dès lors une priorité pour Simrad, c'est la raison pour laquelle les sonars Simrad reste le choix préféré des pêcheurs depuis 50 ans.

le sonar Simrad SB depuis 1964

sonar Simrad SB depuis 1964

En 1968 Simrad lança les sonars SU series qui présentaient un transducteur à déploiement hydraulique. Le succès du SU n'a cependant pas dissuadé Simrad de continuer ses investigations pour développer un sonar moins coûteux et en 1975 les sonars ST apparurent. Ils utilisaient un dome gonflable (au lieu du système hydraulique) ce qui créait une protection aérodynamique pour le transducteur. Une autre idée qui témoigne de la volonté de réflexion de Simrad et de son engagement envers ses clients.


Copyright Kongsberg Maritime AS 2007

Home